fbpx
Menu

Préparateur de commandes (H/F)

préparateur de commandes

Pouvant travaillant pour une plate-forme logistique, sur un site industriel ou encore pour une entreprise de transport, le préparateur ou la préparatrice de commandes est au cœur de la chaîne logistique de très nombreuses structures. Depuis des années, de tels profils sont très recherchés sur le marché de l’emploi. Formation nécessaire, qualités requises, environnement de travail, qu’est-ce exactement qu’un préparateur de commandes ?

Qu’est-ce qu’un préparateur de commandes ?

Le préparateur ou la préparatrice de commandes a en charge la constitution des palettes ou des colis devant être expédiés aux clients. Un tel emploi occupe évidemment une place très importante pour bon nombre d’entreprises.

Quelles sont les principales missions de ce professionnel ?

A la réception d’un bon de commande, la préparatrice ou le préparateur doit réaliser un certain nombre de tâches aux rang desquelles :

  • la préparation de la commande qui consiste à rassembler des différentes marchandises figurant sur le bon de commande ;
  • le contrôle de l’état et de la conformité de ces mêmes marchandises ;
  • le colisage ou la palettisation de la commande en veillant à protéger au mieux les éléments les plus fragiles ;
  • l’étiquetage du colis ou de la palette ;
  • un éventuel chargement dans le véhicule de transport, sauf si ce dernier est effectué par une société spécialisée. Dans tous les cas, il doit placer sa palette prête à partir dans la zone de chargement ;
  • l’établissement du bon de transport qui doit être remis à la personne en charge de la livraison.

En outre, le préparateur de commandes veille à toute rupture de stock en renseignant le système de gestion des flux d’approvisionnement, des livraisons et des stocks.

Quelles sont les autres appellations de ce métier ?

Le métier de préparation de commandes (ROME : N1103) connaît plus d’une appellation. Ainsi, on parle également de :

  • agent ou agente d’archivage en entrepôt ;
  • agent ou agente d’entreposage ;
  • agent ou agente d’entreposage et de messagerie ;
  • agent ou agente de magasinage ;
  • agent ou agente de quai réceptionnaire ;
  • agent ou agente de service expédition marchandises ;
  • agent ou agente de stockage ;
  • agent ou agente logistique en magasinage ;
  • agent magasinier ou agente magasinière gestionnaire de stocks ;
  • aide-magasinier ou aide-magasinière ;
  • contrôleur flasheur ou contrôleuse flasheuse en logistique ;
  • emballeur ou emballeuse ;
  • employé ou employée de «picking» ;
  • employé ou employée logistique d’expédition ;
  • employé ou employée logistique de réception de marchandises ;
  • équipier ou équipière logistique ;
  • étiqueteur-pointeur ou étiqueteuse-pointeuse ;
  • inventoriste ;
  • magasinier ou magasinière ;
  • magasinier ou magasinière cariste ;
  • magasinier ou magasinière d’archives ;
  • magasinier ou magasinière en pièces aéronautiques ;
  • magasinier ou magasinière en pièces d’engins de chantier ;
  • magasinier ou magasinière en pièces détachées ;
  • magasinier ou magasinière en pièces et fournitures automobiles ;
  • magasinier ou magasinière en pièces poids lourd ;
  • magasinier ou magasinière en pièces pour matériel agricole ;
  • magasinier ou magasinière gestion de matériels pour l’armée ;
  • magasinier ou magasinière gestionnaire de stocks ;
  • magasinier ou magasinière Magasin de Pièces de Rechange (MPR) ;
  • magasinier ou magasinière réceptionnaire ;
  • magasinier vendeur ou magasinière vendeuse ;
  • opérateur ou opératrice logistique en entrepôt ;
  • préparateur ou préparatrice de commandes ;
  • préparateur ou préparatrice de commandes drive en grande distribution ;
  • préparateur ou préparatrice logistique en entrepôt ;
  • préparateur-magasinier ou préparatrice-magasinière ;
  • réceptionnaire magasinage ;
  • réceptionnaire-pointeur ou réceptionnaire-pointeuse ;
  • réceptionnaire-vérificateur ou réceptionnaire-vérificatrice de marchandises.

Quelles sont les conditions de travail ?

Le préparateur de commandes ou la préparatrice de commandes travaille au sein de plates-formes logistiques, d’entrepôts industriels, de sites de production ou encore d’entrepôts commerciaux. Il ou elle travaille 35 heures par semaine.
La répartition des heures travaillées est fonction de l’activité du site ou de l’entreprise qui l’emploie. Généralement, les 35 heures sont réparties du lundi au vendredi. Toutefois, il n’est pas rare que le préparateur de commandes travaille en horaires décalés, que ce soit le week-end, certains jours fériés ou de nuit. Le travail s’effectue en général en intérieur, parfois en extérieur ou en zone frigorifique.

L’environnement dans lequel il évolue peut être bruyant, ce qui implique donc l’utilisation de protections auditives. Par ailleurs, pour garantir sa sécurité lors de la réalisation des différentes missions qui lui sont confiées, la préparatrice ou le préparateur de commandes peut être obligé de porter certains équipements de protection individuelle (EPI) comme des chaussures de sécurité, des vêtements haute visibilité, des gants ou un casque.

Comment devenir préparateur de commandes ?

préparateur de commandes colis

 

Quels sont les savoirs requis pour exercer ce métier ?

L’exercice de cette profession implique de maîtriser certains savoirs parmi lesquels :

  • lire un plan de stockage pour se repérer rapidement dans un entrepôt ;
  • savoir organiser un site d’entreposage ;
  • savoir utiliser certains matériels de manutention comme un transpalette ou une table élévatrice ;
  • maîtriser les techniques de colisage et de palettisation ;
  • maîtriser les modalités de stockage, de chargement et de déchargement ;
  • connaître les règles de sécurité propres au métier ;
  • maîtriser l’utilisation de l’outil informatique et des appareils de lecture optique.

Quelles formations pour devenir préparateur de commandes ?

Le métier de préparateur de commande est accessible au terme de l’un des ces cursus :

  • CAP Agent d’entreposage et de messagerie ;
  • CAP Opérateur logistique ;
  • BEP Logistique et transport ;
  • baccalauréat professionnel Logistique ;
  • BTS Emballage et conditionnement ;
  • titre professionnel Agent magasinier.

Etre titulaire d’un CACES (Certificat d’Aptitudes à la Conduite en Sécurité) n’est pas obligatoire mais constitue un véritable atout sur le marché du travail.

Quelles sont les évolutions de carrière possibles ?

Aujourd’hui, de nombreux secteurs sont à la recherche de préparateurs de commandes. Il ne s’agit pas d’une tendance récente, mais véritablement d’un besoin croissant, notamment grâce au développement de la vente en ligne ou du type click and collect.

Une préparatrice ou un préparateur motivé peut aujourd’hui facilement trouver un emploi en CDI, en CDD ou en intérim dans le transport ou dans des sociétés très diverses. Après quelques années et après avoir acquis de l’expérience sur le terrain, il peut espérer monter en grade et devenir magasinier cariste, chef de quai, chef d’équipe ou encore responsable des stocks.

Aucune offre d'emploi pour le métier Préparateur de commandes (H/F)