fbpx
Menu

Agent de quai (H/F)

agent de quai

Description du métier d’agent de quai : fiche de poste

Le métier d’agent de quai manutentionnaire est identifié par le code ROME N1105 (Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois). A pied ou à l’aide d’engins de manutention, ce professionnel exécute des opérations de réception, d’expédition et de stockage de marchandises. La nature de ces dernières peut être très diverse.

L’agent de quai est un maillon clef de la logistique car il est en relation étroite avec les sociétés de transport. Il peut évoluer au sein d’un entrepôt, d’une zone de fret, d’une industrie manufacturière, d’une entreprise de transport, d’une grande surface (alimentaire ou non), d’une plateforme de stockage ou encore d’une unité de production.
Le plus souvent, l‘agent de quai évolue au sein d’une équipe supervisée par un chef d’équipe. Plus rarement, il peut être amené à travailler seul.

Les missions de ce professionnel de la logistique

Si un agent de quai peut être à même d’exécuter de nombreuses missions, les principales sont :

  • la réception ou l’expédition de la marchandise ;
  • le contrôle, la vérification des manquants et détériorés, le tri et la répartition des colis ;
  • le stockage et l’entreposage des produits ;
  • le cerclage, l’étiquetage, le filmage, l’emballage et l’inventaire des articles. Le conditionnement peut se faire à l’aide de moyens dédiés comme une potence ou des pinces ;
  • l’entretien de premier niveau des différents équipements.

Bien évidemment, ce professionnel veille à la bonne réalisation de l’ensemble des missions qui lui sont dévolues en appliquant et en respectant les différentes normes de sécurité et d’hygiène en vigueur.

Les autres appellations pour ce poste

Offre AGENT DE QUAI

Le métier identifié par le code ROME N1105 correspond à plusieurs appellations, parmi lesquelles :

  • agent ou agente de manutention de charges lourdes ;
  • agent ou agente d’entrepôt ;
  • chargeur déchargeur ou chargeuse déchargeuse manutentionnaire ;
  • préparateur ou préparatrice de commande ;
  • magasinier ou magasinière ;
  • agent ou agente logistique en magasinage ;
  • porteur ou porteuse en transport logistique ;
  • caleur ou caleuse manutentionnaire sur chantier de ferroutage.

Conditions et horaires de travail

Le travail d’un agent de quai se fait aussi bien en journée que pendant la nuit, généralement très tôt le matin, lorsque les transporteurs sont en activité. Les horaires atypiques ne sont pas la norme mais existent. Ainsi, si vous postulez à un tel emploi, il faut savoir que vous pouvez être amené à travailler en roulement, en soirée, de nuit et même certains jours normalement chômés.
L’environnement de travail est très divers et dépend directement de l’activité de l’entreprise. Il peut aussi bien s’agir d’entrepôts frigorifiques ou bruyants comme d’un environnement calme et à température ambiante. En plus de ceux qui sont obligatoires, certains équipements de sécurité peuvent être imposés comme des bouchons d’oreilles, des gants ou encore un casque.
Enfin, l’agent de quai est amené à passer régulièrement de la station debout à la station assise, par exemple s’il manipule des charges lourdes à l’aide d’un chariot élévateur.

Connaissances et compétences requises

Comme tout métier, celui d’agent de quai manutentionnaire nécessite certaines compétences et connaissances.
Ainsi, parmi les savoirs théoriques et les bonnes pratiques à connaître, on trouve notamment tout ce qui concerne :

  • les normes de sécurité sur le lieu de travail ;
  • les gestes et postures à adopter lors de toute opération de manutention ;
  • les modalités de chargement ou de déchargement des marchandises.

Le salarié doit disposer de certaines connaissances de base comme savoir lire les données de contrôle (symboles et codes).
Etant donné qu’il est amené à effectuer l’expédition de palettes, il doit également maîtriser les techniques d’emballage et de conditionnement de la marchandise en fonction de sa nature. A l’inverse, quand il réceptionne, il doit savoir effectuer le contrôle des colis ou des produits réceptionnés ainsi que le signalement des manquants et des abîmés.

transpalette

L’usage d’un transpalette manuel ou du type “Fenwick” est assez fréquente

Pour toutes ces tâches, cet ouvrier qualifié doit être au minimum en mesure d’employer des engins de manutention non motorisés comme un diable ou un transpalette manuel (voire électrique). Il peut également lui être demandé d’utiliser des engins motorisés comme un gerber ou un chariot élévateur même s’il peut s’agir, dans ce cas, de tâches plus appropriés pour un magasinier cariste. Dans ce cas, il est indispensable de disposer de la formation adéquate (Caces).
Bien évidemment, le tout doit se faire en respectant les normes de sécurité et d’hygiène, les consignes de son chef d’équipe et les délais impartis.
Enfin, outre des connaissances indispensables en matière d’organisation d’un site d’entreposage, il doit être en mesure d’effectuer des opérations de comptage et maîtriser les techniques d’inventaire.

Agent de quai : formations et évolutions de carrière

Nombreuses sont les structures qui recrutent des agents de quai en CDI, en CDD ou en intérim, en particulier sur Rennes et ses environs. Quelles sont les formations pour exercer ce métier ? Quelles sont les évolutions de carrière envisageables ?

Quels sont les diplômes permettant d’exercer ce métier ?

Dans l’idéal, il est préconisé d’être titulaire d’un BEP ou d’un CAP en logistique, en magasinage, en distribution, voire en vente. Mais cela reste une préconisation et vous pouvez tout à fait prétendre à un emploi d’agent de quai dès lors que vous pouvez justifier des compétences nécessaires.

Existe-t-il des formations professionnelles ?

Si votre formation initiale est différente et que vous n’avez ni BEP, ni CAP, est-il possible de suivre une formation d’agent de quai ?
Contrairement à certaines professions, il n’existe pas de formation spécifique. L’apprentissage se fait généralement sur le terrain. Cela peut être grâce à une formation interne au sein d’un entreprise, soit lors de différentes missions d’intérim.
En revanche, certains employeurs peuvent exiger que le candidat soit titulaire d’un CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité) :

  • CACES 1 pour les transpalettes à conducteur porté ;
  • CACES 2 pour les chariots tracteurs et à plateau porteur jusqu’à 6 tonnes ;
  • CACES 3 pour les chariots élévateurs en porte-à-faux de moins de 6 tonnes.

Etre titulaire d’un CACES peut être un atout pour candidater à un tel emploi.

Les évolutions de carrière envisageables

L’agent de quai est un professionnel polyvalent qui peut être amené à effectuer des tâches diverses. S’il sait s’investir et acquérir de l’expérience au fil des ans, il peut envisager différentes orientations professionnelles.
Si celles-ci sont bien évidemment fonction de la structure dans laquelle il exerce et de sa motivation, les évolutions de carrière possibles sont :

  • chef d’équipe avec un véritable rôle de manager ;
  • chef de quai avec des fonctions étendues comme la gestion d’une équipe et le suivi des tableaux de bord ;
  • responsable d’entrepôt.

Les autres métiers de ce secteur d'activité

Aucune offre d'emploi pour le métier Agent de quai (H/F)

Phasellus Donec suscipit Sed risus Aliquam justo venenatis,