Menu

Les classifications professionnelles des ouvriers BTP (Batiment et Travaux Publics)

Date de publication : 25 janvier 2017 / Catégorie(s) : Réglementation

Que vous soyez intérimaire, en CDD ou en CDI dans le secteur du BTP (Batiment et Travaux Publics), la qualification recherchée par l’employeur vous donne droit à un salaire minimum assorti de responsabilités. Les catégories professionnelles se divisent en 4 niveaux de qualification. Chaque niveau de classification correspond à un coefficient hiérarchique et à un taux horaire minimal qui change tous les ans. Ace titre, vous pouvez consulter la grille de salaires 2107 dans le bâtiment ou la grille de salaires 2107 dans le TP.

Les niveaux I (1), III (3) et IV (4) comprennent deux sous-catégories appelées positions (P1 et P2) :

Le niveau I (N1) : Ouvrier d’exécution

Ce niveau N1 comprend deux sous-catégories qui sont :

Position 1  = P1 – Coefficient 150 – on parle couramment de salarié N1P1

Le salarié effectue des travaux ne nécessitant pas de connaissances particulières mais une adaptation à l’environnement et aux conditions de travail. Le salarié effectue un travail à partir de directives et consignes précises et fera l’objet d’un contrôle constant et régulier.

Position 2 = P2 – Coefficient 170 – on parle couramment de salarié N1P2

Le salarié effectue des travaux ne nécessitant pas de qualification particulière mais il a acquis une expérience en Position 1.  Le salarié peut être amené à prendre quelques initiatives élémentaires, il est responsable de la bonne exécution de ses travaux à partir de directives simples et sous contrôle fréquent.

Le niveau II (N2) : Ouvrier professionnel

Ce niveau N2 ne comprend pas de sous-catégorie.

Coefficient 185 – on parle couramment de salarié N2

Il exécute des travaux dans sa spécialité à partir de directives générales et sous contrôle ponctuel. L‘ouvrier possède les connaissances techniques de base de son métier acquises lors d’une qualification professionnelle reconnue qu’elle soit initiale, continue ou ayant acquis une expérience équivalente.

Le niveau III (N3) : Compagnon professionnel

Ce niveau N3 comprend deux sous-catégories qui sont :

Position 1 = P1 – Coefficient 210 – on parle couramment de salarié N3P1

Le salarié est responsable de la bonne réalisation de ses travaux qui peuvent impliquer la lecture de plans et la tenue de documents d’exécution qui sont en rapport avec les ouvrages à réaliser. Le salarié N3P1 peut être assisté d’autres ouvriers de qualification moindre qui  l’aident dans la réalisation des tâches à effectuer ; il sera leur guide. Le salarié exécute des travaux de son métier à partir de directives précises et sous contrôle de bonne fin. Il peut être amené à assurer sur instructions du chef d’entreprise, des fonctions de représentation simple. Il possède de bonnes connaissances de son métier.

Position 2 = P2 – Coefficient 230 – on parle couramment de N3P2

Le salarié dispose d’une certaine autonomie et peut prendre des initiatives. Il réalise des travaux délicats dans son métier, à partir d’instructions générales et sous contrôle de bonne fin. Le salarié N3P2 possède de très bonnes connaissances professionnelles et peut être amené à transmettre son expérience et à assurer le tutorat des apprentis  ou des nouveaux salariés embauchés. Parce que le compagnon professionnel possède de bonnes connaissances professionnelles il peut lui être confié certaines tâches difficiles en autonomie totale ou partielle.

Le niveau IV (N4) : Chef d’équipe ou Maître ouvrier

Ce niveau N4 comprend deux sous-catégories qui sont :

Position 1 = P1 – Coefficient 250 – on parle couramment de N4P1

Les ouvriers salariés de ce niveau, à partir de directives d’organisation générale peuvent accomplir des travaux complexes de leur métier nécessitant une technicité affirmée. Le chef d’équipe est capable d’organiser les travaux en assurant la conduite d’une équipe, il assiste l’équipe et s’adapte aux techniques et équipements nouveaux du fait de la parfaite maîtrise de son métier. Il est capable de diversifier ses connaissances professionnelles et d’utiliser des techniques connexes.

Position 2 = P2 – Coefficient 270 – on parle couramment de N4P2

Le salarié N4P2 réalise avec une large autonomie, les travaux les plus délicats de son métier. Il peut assurer de manière permanente la conduite et l’animation d’une équipe. Les ouvriers de niveau IV possèdent la parfait maîtrise de leur métier et peuvent être appelés à transmettre leur expérience, à mettre en valeur leurs capacités d’animation et à assurer le tutorat des apprentis et des nouveaux salariés embauchés.

Sur le même sujet

2904567ebc11adfccad7ac32e8ecd576!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!