Menu

Tourneur – Fraiseur (h/f)

tourneur fraiseur

Descriptif du métier de tourneur-fraiseur

Le tournage fraisage consiste à produire des pièces par enlèvement de matières jusqu’à l’obtention de formes aux dimensions définies (plane, cylindrique, …) à l’unité ou en série. Au préalable, le tourneur-fraiseur étudie les pièces mécaniques à fabriquer puis monte et règle les outils nécessaires à leur production.

Puis, à partir d’un plan, il réalise sur une machine-outil les pièces commandées ou reprend des pièces existantes. Le tourneur fraiseur pilote son poste de production en toute autonomie.

Il (ou elle) travaille sur un tour, une fraiseuse, ou encore un centre d’usinage. Sur un tour, c’est l’outil qui avance sur la pièce. Sur une fraiseuse, c’est la pièce qui avance vers l’outil. L’opérateur détermine donc les paramètres correspondant à la réalisation de la pièce commandée et choisit l’outillage le plus approprié.

Les matériaux utilisés sont variables en fonction des commandes clients : Alu, Matière plastique, Acier, Inox, Titane, matières composites ou alliages particuliers commandés par le client  …

Les domaines d’activité sont  également variés : Electronique, Agroalimentaire, Mécanique générale voire médical …

En plus de son savoir-faire, le tourneur fraiseur veille sur les machines pendant la fabrication, et contrôle les pièces usinées. L’opérateur peut être amené à surveiller plusieurs machines à la fois. Ainsi, les fonctions du tourneur-fraiseur ont évoluées en même temps que les machines et sont actuellement très orientées vers des tâches de surveillance et de contrôle, voire de maintenance du matériel d’usinage de précision.

Compétences annexes

Un tourneur fraiseur est un usineur complet qui peut être amené, dans le cadre de son métier, à développer des compétences annexes tels que le microbillage, la passivation, le nettoyage ultrason, le polissage, le soudage, le mortaisage, l’alésage…. Ces compétences lui serviront à maîtriser le process de façonnage dans sa globalité. Il peut aussi cumuler les compétences d’un ajusteur monteur.

Des formations peuvent également s’avérer nécessaires pour maîtriser certains procédés techniques comme l’oxycoupage, le pliage ou encore la serrurerie.

Conditions d’exercice du métier de tourneur fraiseur

Le travail du tourneur fraiseur, comme celui du métallier, se fait en atelier. Les conditions de travail sont parfois difficiles (chaud en été, froid en hiver).

Lorsqu’il ne programme pas devant un ordinateur, ou sur une console informatique, il travaille le plus souvent en station debout prolongée devant son tour à commande numérique ou sa fraiseuse numérique.

Il est parfois utile pour travailler en sécurité d’être détenteur de CACES spécifiques (exemple : pont roulant). Le tourneur fraiseur intervient selon les règles de sécurité et les impératifs de production (qualité, délai, …).

réglages sur une pièce métallique sur un tour

réglages sur une pièce métallique sur un tour

Le tourneur fraiseur possède en général son outillage de contrôle personnel : pied à coulisse, réglet, jauge de profondeur…

L’outillage pour le tournage fraisage

Depuis quelques années, les machines-outils utilisées pour le tournage fraisage ont beaucoup évoluées et se sont considérablement modernisées. 

La fraiseuse

La fraiseuse une machine-outil qui sert à usiner des pièces mécaniques, par un processus d’enlèvement de matière à partir de blocs à l’aide d’une fraise, l’outil coupant qui a donné son nom à la machine. Une fraiseuse peut également être équipée de foret, de taraud ou d’alésoir.

Il existe toujours des fraiseuses manuelles (ou à manivelles) où les mouvements sont commandés par le fraiseur mais elles ont quasiment disparu. Certaines fraiseuses, dites fraiseuses à apprentissage, peuvent enregistrer les mouvement réalisés une fois par l’usineur. Ainsi il est possible de répéter ce mouvement automatiquement.

La dernière génération de fraiseuses sont des fraiseuses à commande numérique. Les mouvements d’outil sont enregistrés numériquement et permettent un usinage de pièces plus complexes. Capables de faire bouger simultanément les axes, la commande numérique a permis un large champs d’applications. On peut trouver des fraiseuses de 3 axes à 5 axes.

Le tour

Le tour est une machine-outil sur laquelle on vient fixer une pièce et lui imprimer une rotation afin de pouvoir la travailler. Dans le cadre du métier de tourneur fraiseur, il s’agit de tour d’outilleur, destiné à produire des pièces à l’unité ou en petite série. Il existe plusieurs types de tour comme le tour parallèle, le tour parallèle rompu, le tour frontal, le tour vertical ou encore le tour revolver. Là encore, depuis quelques années, les commandes numériques ont pris le dessus sur les modèles manuels.

Profil et formations pour devenir tourneur fraiseur

Le tourneur fraiseur, comme le métallier d’ailleurs, doit posséder une bonne capacité de représentation dans l’espace (vision 3D voire 4D).

Il ou elle doit avoir un goût prononcé pour le travail concret et le beau travail. Il faut posséder une bonne résistance aux tâches répétitives réalisées en atelier. Le tourneur fraiseur doit être très rigoureux et respectueux des consignes strictes de sécurité.

Les formations en mécanique industrielle sont nombreuses du CAP au BTS. Certaines sont très spécialisées :

  • CAP conducteur d’installations de production,
  • CAP armurerie (fabrication et réparation),
  • CQP (certificat de qualification professionnelle), organisé par la branche professionnelle, tourneur-fraiseur, fraiseur industriel,
  • Bac pro productique mécanique, option décolletage,
  • Bac pro technicien d’usinage,
  • Bac pro technicien outilleur,
  • Bac pro ROC (Réalisation d’Ouvrages Chaudronnés)

Des mentions complémentaires (MC) permettent encore de se spécialiser : montage ajustage en systèmes mécaniques, opérateur régleur, soudage, outilleur en outils de moulage, modeleur mécanicien maquettiste, montage ajustage de systèmes mécaniques et automatisés.

Toutes ces formations sont accessibles dans le cadre d’un apprentissage ou en alternance avec un contrat de professionnalisation.

Evolutions possibles

Le tourneur-fraiseur travaille aussi bien sur une machine à commande numérique ou conventionnelle. Il est impératif de maîtriser aujourd’hui le réglage et la programmation de l’usinage, pour être autonome.

Sur les machines à commande numérique, des connaissances de base en informatique sont nécessaires. Si le domaine de la métallurgie intéresse, le tourneur fraiseur peut évoluer vers des métiers comme ajusteur, opérateur commande numérique, mécanicien entretien, ou encore chaudronnier ou chaudronnier soudeur.

68c6b7cbbc8c8d6da3e01fc1f653a556;;;;;;;;;;;;