fbpx
Menu

Smic 2021 : une revalorisation de +0,99%

SMIC en France

Date de publication : 1 mars 2021 / Catégorie(s) : Emploi, Réglementation

Le SMIC a fait l’objet d’une revalorisation de +0,99% en ce début d’année 2021. Que représente cette revalorisation en brut et en net chaque mois ? Comment a été décidée cette augmentation de votre salaire ?

Smic 2021 : +0,99% au 1er janvier

Le SMIC a été revalorisé d’un peu moins de +1% au 1er janvier 2021 suite à la publication du décret n° 2020-1598 du 16 décembre 2020. Salaire mensuel, taux horaire, brut, net, comment cela se traduit ?

SMIC brut mensuel en 2021

Le SMIC brut est le montant du salaire versé avant déduction des différentes charges.
Depuis le 1er janvier 2021, il atteint 1554,58 euros brut par mois sur la base de 35 heures hebdomadaires (151,67 heures par mois). En 2020, il était de 1539,42 euros, soit une augmentation de 15,16 € brut.

Sur la base de 39 heures par semaine (169 heures par mois), il atteint 1776,58 euros brut par mois.

SMIC net mensuel en 2021

Le SMIC net est le montant perçu par le salarié après déduction des différentes charges sociales obligatoires et autres prélèvements sociaux. A cela s’ajoute également le prélèvement à la source de l’impôt sur les revenus (IR).

Pour 2021, sur la base de 35 heures hebdomadaires, le SMIC net s’établit à 1230 euros. A titre de comparaison, pour 2020, il était de 1219 euros, soit une revalorisation de + 11 euros.

Taux horaire brut en 2021

Depuis le 1er janvier 2021, le SMIC horaire brut est de 10,25 euros. Cela représente une hausse de + 0,10 euros puisqu’il était de 10,15 euros en 2020.

Taux horaire net en 2021

Jusqu’à la fin de l’année, le SMIC horaire net est de 8,11 €. Pour l’an passé, il était de 8,03 euros, soit une hausse de + 0.08 euros par heure.

Rémunération annuelle

En appliquant les nouveaux barèmes, la rémunération annuelle d’un salarié au SMIC s’élève à 18654 euros brut, soit 14773 euros net.

Pour 2020, elle était respectivement de 18306 euros brut et 14729 euros net.

SMIC pour les salariés mineurs

Les salariés qui n’ont pas encore atteint la majorité ne sont pas rémunérés de la même manière. Ainsi, pour les :

  • 17 ans à 18 ans : le SMIC horaire brut est de 9,23 €. Le SMIC mensuel est de 1399,20 € ;
  • pour les moins de 17 ans : le SMIC horaire brut est de 8.20 €. Le SMIC mensuel est de 1243,73 €.

Pour rappel, cette différence de rémunération par rapport à des salariés majeurs résulte d’abattements. Ils sont de -20% pour les mineurs de moins de 17 ans et de -10% pour ceux qui sont âgés de 17 à 18 ans.

Qu’est-ce que le SMIC ?

En 1950, la loi du 11 février 1950 crée le SMIG, le salaire minimum interprofessionnel garanti. Celui-ci instaure une rémunération minimum pour tout travailleur pour la durée légale de travail.

En 1970, le SMIG devient le SMIC, le salaire minimum interprofessionnel de croissance. Créé par Jacques Chaban-Delmas, alors premier ministre, il vise à garantir à chaque travailleur une rémunération se rapprochant du salaire moyen en France. C’est pour cette raison que le SMIC est indexé chaque année en fonction de l’augmentation des prix et de la hausse du salaire moyen des Français.
À la fin des années 80 et début des années 90, puis dans les années 2000, la revalorisation du salaire minimum connaîtra plusieurs coups de pouce destinés à soutenir le pouvoir d’achat des travailleurs.

Comment est revalorisé le SMIC ?

Le SMIC a été mis en place de manière à garantir le pouvoir d’achat des salariés. Pour y parvenir, il est donc nécessaire de procéder à une revalorisation du salaire minimum interprofessionnel de croissance. Celle-ci est décidée en fin d’année et est applicable du 1er janvier au 31 décembre de l’année suivante.
Conformément aux principes fixés par le Code du travail, la revalorisation du SMIC est déclenchée par l’un des trois événements suivants :

  • l’inflation : le SMIC est indexé sur l’inflation mesurée pour les 20 % des ménages aux revenus les plus modestes. Le montant de la revalorisation correspond à 50% du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des employés et ouvriers ;
  • l’indice des prix à la consommation : si l’indice relevé par l’INSEE est de plus de 2%, le salaire minimum est automatiquement indexé. L’augmentation se fait dans les mêmes proportions que celle du coût de la vie. Elle peut intervenir à n’importe quel moment de l’année ;
  • une volonté politique : c’est le fameux “coup de pouce” décidé par le gouvernement. Il n’est d’ailleurs pas obligé d’attendre le 1er janvier pour le décider.

Pourquoi une revalorisation de +0,99% en 2021 ?

Depuis la mise en application de la loi n° 2008-1258 du 3 décembre 2008, ce sont des experts qui planchent tous les ans sur l’évolution du SMIC.
Ces mêmes experts établissent un rapport qui est ensuite transmis au gouvernement et à la CNNCEFP (Commission nationale de la négociation collective, de l’emploi et de la formation professionnelle). C’est sur la base de ce document que cette dernière formule un avis transmis au Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.
Au regard de toutes ces informations, le gouvernement prend la décision finale. Pour l’année 2021, il a décidé de suivre les préconisations du groupe d’experts. Ceux-ci préconisent en effet de s’en tenir à une augmentation purement mécanique, sans “coup de pouce”. De leur point vue, au regard de la très faible inflation, c’est suffisant pour préserver le pouvoir d’achat des salariés.
En outre, cette décision est motivée par le fait que cela aurait pu représenter un frein à l’embauche dans un climat économique plombé par la pandémie mondiale de la Covid 19.

Sur le même sujet