fbpx
Menu

Électricien bâtiment (h/f)

électricien

Description du métier électricien en bâtiment

L’électricien en bâtiment intervient sur tout type de travaux concernant les réseaux électriques dans des bâtiments industriels, tertiaires ou résidentiels, que ce soit de l’habitat collectif ou un logement individuel. On peut néanmoins le distinguer de l’électricien industriel, qui sera plus spécifiquement formé à intervenir en milieu industriel ou tertiaire. L’électricien spécialisé dans les chantiers de BTP doit concevoir et réaliser les installations électriques.

Ses compétences doivent être nombreuses car son périmètre d’action va de la mise en place de l’installation d’équipements électriques comme l’éclairage et le chauffage jusqu’à des installations plus complexes que celle d’une climatisation ou d’un ascenseur. Désormais, il maîtrise aussi très bien le câblage informatique et la téléphonie et peut installer un réseau complet d’un équipement domotique ou de vidéosurveillance dans une habitation.

Le cas échéant, l’électricien bâtiment peut se charger de la maintenance du système. Il est, en revanche, différent du dépanneur, qui n’intervient que pour réparer ou résoudre un problème.

Concrètement, ce travail consiste à poser des lignes de câble afin de raccorder différents équipements électriques dans le bâtiment. Il travaille, sur des chantiers de construction ou de rénovation, en coordination avec les ouvriers des autres corps de métier. Il pose des gaines, marque les emplacements des interrupteurs sur les murs, installe les compteurs et les prises électriques, téléphoniques et informatiques. Il maitrise évidemment les notions de courants forts et courants faibles.

Une fois les travaux d’installation achevés, sa mission consiste à procéder à des tests pour vérifier la conformité de son installation aussi bien en termes de sécurité qu’en termes de correspondance avec les plans et les schémas fournis au début du chantier.

Conditions d’exercice du métier

L’électricien en bâtiment peut aussi bien travailler en tant qu’indépendant que pour le compte d’une entreprise de BTP. Il sera, quoi qu’il en soit, amené à travailler en équipe sur son lieu de travail. Cet emploi demande une mise à jour constante car les matériels et les normes évoluent rapidement. Il faut régulièrement se tenir au courant grâce à une formation continue.

Compétences demandées pour un électricien bâtiment

L’électricien chantier doit être avant tout rigoureux car il est soumis à des normes de sécurité très strictes. Il doit se conformer et se référer aux schémas de montage et aux plans établis par les architectes en amont du projet. Pour mener cette mission à bien, il est d’autant plus important d’être exigeant car de l’exactitude de la mise en application dépend le bon fonctionnement du réseau électrique dans son ensemble.

En lien constant avec les autres ouvriers qui interviennent dans le bâtiment comme les maçons ou les plaquistes, il doit faire preuve d’un bon relationnel et adapter sa communication à ses collègues de chantier. Il est très important pour lui d’écouter et de bien se faire comprendre.

En plus de l’installation électrique dite classique, la maîtrise de l’installation des équipements d’automatismes (domotique) est une compétence aujourd’hui très appréciée qui représente une opportunité de travail supplémentaire.

De par la diversité des interventions à réaliser, un électricien doit constamment faire preuve d’une technicité sans faille.

Profil et formations pour devenir électricien bâtiment

Les formations en électricité sont nombreuses du CAP au BTS. Certaines sont très spécialisées. Il est possible de commencer sa formation tout de suite après la 3e avec un CAP.

Niveau CAP ou équivalent

  • CAP Électricien (ex CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques) : 2 ans
  • BCP (Brevet de Compagnon Professionnel) installateur en équipements électriques : 2 ans

Niveau BAC ou équivalent

  • Bac pro Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés (ex Bac pro Eleec) : 3 ans
  • BP Électricien (2 ans)
  • BTM Installateur en équipements électriques : 2 ans

Niveau BAC+ 1

  • MC Technicien en énergies renouvelables option A : énergie électrique : 1 an
  • FCIL (formation complémentaire d’initiative locale) Technicien électricien installateur en éclairage performant : 1 an

Niveau bac + 2

  • Responsable de chantier en installation électrique (CESI) : 2 ans
  • BTS FED – fluides énergies domotique
  • BTS électrotechnique

Salaire et évolutions possibles du poste

Le salaire d’un électricien bâtiment débutant est le SMIC. Il gagne 1521 € bruts selon le SMIC en 2019 en France. Avec un peu d’expérience, le salaire moyen d’un professionnel peut atteindre les 2300/2500 € bruts par mois selon le type de contrat. En se mettant à son compte, les revenus peuvent être beaucoup plus importants mais aussi beaucoup plus variables.

L’électricien en bâtiment peut devenir, avec un peu d’expérience, chef d’équipe sur de gros chantiers ou au sein d’une grande structure. Il peut aussi choisir de se mettre à son compte pour travailler en indépendant et rapidement devenir chef d’entreprise est créer de l’emploi.

C’est un métier très recherché et qui le sera encore à l’avenir avec le développement de la domotique et les nouvelles problématiques liées aux économies d’énergie. C’est un métier également très recherché en intérim, pour lequel nous proposons régulièrement des offres d’emploi. Nous vous invitons d’ailleurs à consulter ci-dessous si une offre d’électricien en bâtiment est actuellement disponible.

libero lectus suscipit ut dolor sit consectetur non venenatis,