fbpx
Menu

Technicien Bureau d’études (H/F)

Très recherché sur le marché du travail, le technicien bureau d’études est un professionnel qui évolue principalement dans le secteur d’activité de l’industrie. Tout en respectant un cahier des charges précis, son métier consiste en la modélisation et la conception de pièces. Formation, compétences, comment devenir technicien ou technicienne bureau d’études ? Quelles sont les perspectives de carrière ?

Description du métier de technicien ou technicienne bureau d’études

La profession de technicien ou de technicienne bureau d’études présente des facettes différentes en fonction de l’entreprise dans laquelle il ou elle évolue. Toutefois, son cœur de métier consiste à transcrire une fonctionnalité ou un besoin exprimé au travers d’un cahier des charges pour lui donner corps. Il participe donc directement à l’élaboration de pièces industrielles, de sous-ensembles et d’ensembles. Pour cela, il s’appuie sur les différents éléments techniques qui lui sont fournis comme des notices techniques ou des plans d’ensemble.

En pratique, le technicien bureau d’études (BE) peut par exemple être sollicité pour concevoir une pièce destinée à la mise au point de machines industrielles, pour un fabricant du secteur aéronautique, pour le génie climatique, pour le génie civil ou encore pour un équipementier automobile. A chaque fois, il analyse et détermine les différentes contraintes en vue de l’élaboration des dossiers techniques et de la modélisation de l’élément.

Quelles sont les principales missions de ce professionnel ?

Si le technicien bureau d’études peut effectuer de nombreuses missions annexes, son savoir-faire comprend essentiellement :

  • l’analyse du dossier technique du projet ;
  • la proposition de solutions de fabrication en fonction des différentes contraintes, notamment techniques, fonctionnelles, structurelles ou encore réglementaires. Il doit également prendre en considération l’aspect financier des solutions qu’il soumet ;
  • la réalisation des plans de détails et des schémas fonctionnels (cotations, spécifications, etc). Pour cela, il maîtrise l’utilisation de différents outils informatiques et notamment de logiciels de conception et dessin assistés par ordinateur CAO/DAO ;
  • la rédaction de l’ensemble des documents techniques ;
  • la réalisation d’ébauches et de prototypes ;
  • le chiffrage du projet ;
  • la participation aux différents tests avant la mise en production.

Le technicien BE est donc un professionnel polyvalent qui, sous la responsabilité d’un chef de bureau d’études, participe à chaque phase de l’élaboration d’un projet, depuis l’étude de faisabilité jusqu’à la réalisation d’un prototype.

Les autres appellations pour ce métier

Comme c’est le cas de bien d’autres professions, plusieurs appellations se côtoient pour désigner la même profession. Ainsi, en fonction du secteur d’activité, le technicien bureau d’études ou technicien BE est parfois dénommé :

  • dessinateur / dessinatrice ;
  • projeteur / projeteuse ;
  • deviseur / deviseuse ;
  • métreur / métreuse.

Quels sont les secteurs d’activité et entreprises qui recrutent ?

Les offres d’emploi de technicien bureau d’études sont sensiblement plus importantes que le nombre de demandeurs. Il faut dire que le recrutement d’un tel profil intéresse de nombreux secteurs. C’est évidemment celui de l’industrie qui est le plus gros pourvoyeur d’emplois. Le technicien bureau d’études y est indispensable au développement de nouveaux produits, notamment en ce qui concerne les biens de consommation ou encore le secteur automobile.

Toutefois, il peut tout aussi bien être recruté par un géant de l’aéronautique, mais également dans le BTP, le génie civil, la plasturgie, la chimie, l’agroalimentaire et bien d’autres domaines d’activité encore. Enfin, très souvent, le technicien évolue au sein d’un bureau d’études d’entreprise ou en tant qu’indépendant. Il peut également être détaché chez un prestataire de service.

Qualités et formations requises pour devenir technicien BE ?

Quelles sont les qualités personnelles essentielles ?

Si une formation est requise pour prétendre exercer ce métier, le technicien ou la technicienne bureau d’études doit également faire preuve de certaines qualités personnelles :

  • la rigueur et une grande minutie dans l’exécution de chacune des tâches qui lui sont assignées ;
  • la créativité : ce professionnel imagine et développe des solutions ou des produits qui n’existent pas encore. Il faut pour cela une bonne dose de créativité ;
  • un bon relationnel car il évolue au sein d’une équipe. Par ailleurs, il est amené à être en contact avec différents intervenants extérieurs ;
  • une capacité à s’adapter à ses différents interlocuteurs, mais également à la diversité des projets qu’il peut être amené à traiter tout au long de sa carrière.

Quelles formations pour ce métier ?

Le technicien bureau d’études est issu d’une formation en bac+2 au minium. De nombreux diplômes universitaires et formations en alternance permettent aujourd’hui d’accéder à cette profession tels que :

  • BTS Conception de produits industriels ;
  • BTS Assistant technique d’ingénieur ;
  • BTS Industrialisation des produits mécaniques ;
  • DUT Génie mécanique et productique ;
  • DUT Génie électrique et informatique industrielle ;
  • DUT Génie chimique, génie des procédés, option procédés ;
  • DUT Mesures physiques ;
  • DUT Génie thermique et énergie.

Les profils les plus recherchés par les recruteurs sont ceux qui sont issus d’un cursus de trois ans après le diplôme du baccalauréat, et tout particulièrement les hommes et les femmes titulaires d’une :

  • licence professionnelle Conception chaîne numérique ;
  • licence professionnelle Technologiste emballage ;
  • licence professionnelle Plasturgie et matériaux composites ;
  • licence professionnelle Production industrielle.

Grâce à des équivalences, les titulaires d’un BTS ou d’un DUT ont la possibilité de poursuivre leur cursus en troisième année en intégrant l’une des licences professionnelles précédemment citées. Ces équivalences sont évidemment réservées aux élèves les plus motivés ou les mieux notés. Toujours est-il que c’est une opportunité qui permet à l’apprenant de se spécialiser un peu plus et donc de mieux répondre à la demande du marché de l’emploi. C’est donc un atout au moment du recrutement.

Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière ?

S’il sait s’investir dans son travail et acquérir de l’expérience, le dessinateur bureau d’études a de belles perspectives d’évolutions de carrière. Ainsi, après cinq ou dix ans, il peut espérer occuper le poste de dessinateur-projeteur. Il est également possible d’y accéder plus rapidement en faisant le choix de suivre une formation en alternance.

Par la suite, il peut également occuper la fonction de chef de projet, voire de responsable d’un bureau d’études. S’il peut se targuer d’une solide expérience et d’une spécialisation, d’autres horizons sont alors accessibles. Par le jeu des passerelles, il peut également prétendre devenir ingénieur dans sa spécialisation. Cela nécessite toutefois d’obtenir le diplôme d’ingénieur. Dans certaines structures, ce concours se fait en interne, ce qui le rend plus accessible.

Aucune offre d'emploi pour le métier Technicien Bureau d’études (H/F)

et, lectus Donec suscipit Sed commodo Curabitur