Menu

Soudeur h/f

soudeur

Description du métier de soudeur

Le soudeur assemble par fusion ou par apport de métal les parties ou éléments de différentes pièces de matériaux (acier, aluminium, matières synthétiques, métaux et alliages légers…) en utilisant différents procédés de soudure (au chalumeau, à l’arc, au laser, au plasma, par brasage, par points, par ultrasons, sous flux gazeux, solide…), le matériel approprié (poste de soudure, montage de soudage….) et selon différentes technologies (manuelle, semi-automatique, automatique, par robot).

Le soudeur peut souder à l’unité ou en série d’après des plans ou des gabarits. Le soudeur prépare les pièces à souder à partir de consignes, les décape et les dégraisse.

Il coupe ou découpe des objets métalliques et assure la continuité de la matière entre des pièces métalliques à assembler. Il identifie le procédé de soudure, choisit les paramètres de soudage, réalise et contrôle les soudures et les pièces. Il existe différents procédés de soudure qui dépendent des matériaux à souder, de leur épaisseur, de leur forme…Une qualification spécifique correspond à chaque procédé.

Certains soudeurs font du brasage et du meulage. Ils peuvent aussi utiliser diverses machines à façonner les métaux (cisaille, cintreuse…). Le soudeur est responsable de l’entretien de son matériel de travail.

Appellations

  • Soudeur/soudeuse
  • Conducteur de machine automatique de soudure à l’arc
  • Soudeur à l’arc
  • Soudeur au chalumeau oxyacétylénique
  • Soudeur électrique à l’arc
  • Soudeur MAG (metal active gas)
  • Soudeur MIG (metal inert gas)
  • Soudeur au plasma
  • Soudeur par point (machines automatiques)
  • Soudeur TIG (tungsten inert gas)

Outillages et matériaux utilisés par le soudeur

En fonction du type de soudures qu’il doit réaliser, le soudeur va utiliser tel ou tel matériaux (acier, inox, aluminium, matières synthétiques…), tel ou tel matériel  (chalumeau oxygène-acétylène, lampe à souder, machine à souder par points ou par brossage, électrode de soudage, poste à souder, torche à souder…) et tel ou tel consommable (argon, hélium, gaz carbonique, oxygène, baguettes…).

S’il réalise du brasage et du meulage, le soudeur peut utiliser des machines à façonner les métaux (cisaille, cintreuse…).

Circonstances et lieux de travail du soudeur

Selon le travail à effectuer, le soudeur peut intervenir en atelier ou sur des chantiers. Il peut souder dans des positions variées et parfois inconfortables et/ou difficiles.  

Le soudeur peut  travailler seul ou en équipe avec des horaires différents (matin, après midi, nuit).

Sécurité exigée pour le soudeur

L’activité de soudure comporte des risques (brûlures, fatigue visuelle, positions difficiles…) qui nécessitent, selon le travail à réaliser, le port de gants, cagoules, masque de soudage, lunettes de protection, chaussures de sécurité, combinaison …

Le soudeur pouvant employer du matériel et des consommables dangereux, il est indispensable qu’il en connaisse l’utilisation dans le respect des conditions de sécurité.

Les différentes compétences ou spécialités du soudeur

Le soudeur doit avoir des compétences techniques spécifiques en rapport avec le procédé de soudure qu’il doit effectuer et ne peut exécuter toutes les soudures. Il doit connaitre les propriétés physiques des métaux et matériaux utilisés. Le soudeur doit être capable de respecter les règles de sécurité, les normes et spécifications.

Il doit faire preuve d’habileté et de dextérité et être capable de prendre rapidement des décisions. Le travail sur les chantiers demande plus de qualification, de polyvalence et d’autonomie qu’en atelier.

Formation professionnelle pour devenir soudeur

Les formations professionnelles sont les suivantes : CAP métiers de la fonderie, CAP réalisation en chaudronnerie industrielle, CAP outillage en moules métalliques, CAP serrurier métallier, Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle, Bac pro technicien outilleur, Bac pro technicien d’usinage, MC (mention complémentaire) soudage, BTS CRCI – conception et réalisation en chaudronnerie industrielle.

Le soudeur doit posséder, dans certains cas,  un certificat ou un agrément délivré après examen et valable un an. Sur les certificats sont précisés :

  • les procédés (arc, semi-auto, TIG…),
  • les métaux (acier, inox, aluminium…),
  • les positions de soudage (à plat, montante, descendante…),
  • les types d’assemblage (bout à bout, recouvrement, angle intérieur…),
  • les types de pièces (tubes, tôles, cornières…).

La demande en soudeurs hautement qualifiés augmente et étant donné la grande diversité des procédés de soudage et des techniques utilisées, le soudeur peut toujours se perfectionner et se spécialiser.

Les différentes licences de soudure par numéros :

0

Soudage par fusion

1

soudage électrique à l’arc : soudage à l’arc

2

Soudage par résistance

3

Soudage aux gaz

4

Soudage par pression : soudage à l’état solide

7

Autres procédés de soudage

9

Brasage

 

 

11

Soudage à l’arc avec électrode fusible sans protection gazeuse

12

Soudage à l’arc sous flux en poudre soudage à l’arc sous flux

13

Soudage à l’arc sous protection gazeuse avec fil électrode fusible

14

Soudage sous protection gazeuse avec électrode réfractaire

15

soudage au plasma

18

procédés de soudage à l’arc

 

 

21

Soudage par point (par résistance)

22

Soudage à l’arc à la molette

23

Soudage par brossages

24

Soudage par étincelage

25

Soudage en bout par résistance pure

29

Soudage autres procédés de soudage par résistance

 

 

31

Soudage oxygaz

32

Soudage aérogaz

 

 

41

Soudage par ultrasons

42

Soudage par friction

43

Soudage à la forge

44

Soudage par haute énergie mécanique

45

Soudage par diffusion

47

Soudage aux gaz par pression

48

Soudage à froid

 

 

71

Soudage aluminothermique : soudage par aluminothermie

72

Soudage sous laitier

73

Soudage éléctrogaz : soudage vertical en moule sous gaz de protection

74

Soudage par induction

75

Soudage par radiation lumineuse

76

Soudage par faisceau d’électrons : soudage par bombardement électronique

77

Soudage électrique avec percussion

78

Soudage des goujons

 

 

91

Brasage fort

93

Autres procédés de brasage fort

94

Brasage tendre

96

Autres procédés de brasage tendre

97

Soudobrasage

 

 

111

Soudage à l’arc avec électrode enrobée

112

Soudage à l’arc par gravité avec électrode enrobée

113

Soudage à l’arc au fil nu

114

Soudage à l’arc au fil fourré sans gaz

115

Soudage à l’arc enrobé

 

 

 

 

118

Soudage avec électrode couchée

 

 

 

 

121

Soudage à l’arc sous flux en poudre avec fil-électrode

122

soudage à l’arc sous flux en poudre avec électrode en bande

 

 

131

Soudage MIG : soudage à l’arc sous protection de gaz inerte avec fil-électrode fusible

135

Soudage MAG : soudage à l’arc sous protection de gaz actif avec fil électrode fusible

136

Soudage à l’arc sous protection de gaz actif avec fil-électrode fourré

 

 

 

 

141

Soudage TIG : soudage à l’arc en atmosphère inerte avec électrode de tungstène

149

Soudage à l’hdrogène atomique

181

Soudage à l’arc avec électrode au carbone

185

Soudage à l’arc  tournant

 

 

221

Soudage à la molette par recouvrement

225

Soudage à la molette avec feuillard

 

 

291

Soudage par résistance à haute fréquence

 

 

 

 

311

Soudage oxyacéthylénique

312

Soudage oxypropane

313

Soudage oxhydrique

321

Soudage aéroacéthylénique

322

Soudage aéropropane

 

 

441

Soudage par explosions

 

 

751

Soudage au laser

752

Soudage par image d’arc

753

Soudage par infrarouge

781

Soudage à l’arc des goujons

782

Soudage des goujons par résistance

 

 

911

Brasage fort par infrarouge

912

Brasage fort aux gaz

913

Brasage fort au four

914

Brasage fort au trempé

915

Brasage fort au bain de sel

916

Brasage fort par induction

917

Brasage fort par ultrasons

918

Brasage fort par résistance

919

Brasage fort par diffusion

923

Brasage fort par friction

924

Brasage fort sous vide

941

Brasage tendre par infrarouge

942

Brasage tendre aux gaz

943

Brasage tendre au four

944

Brasage tendre au trempé

945

Brasage tendre au bain de sel

946

Brasage tendre par induction

947

Brasage tendre par ultrasons

948

Brasage tendre par résistance

949

Brasage tendre pour diffusion

951

Brasage tendre à la vague

952

Brasage tendre au fer

953

Brasage tendre par friction

954

Brasage tendre sous vide

  

 

Salaire et évolution du soudeur

Un soudeur débutant est engagé à environ 1 600 € brut par mois, hors primes ou gratifications éventuelles, son salaire évolue en fonction de son expérience et de la convention collective.