Menu

Frigoriste (h/f)

frigoriste

Description du métier de frigoriste

Le frigoriste fabrique et entretient des systèmes frigorifiques et des systèmes de climatisation et fluide : réfrigérateurs, chambres froides, pompes à chaleur, climatiseurs…
Le technicien frigoriste conçoit, fabrique, installe de nouveaux matériels frigorifique, surveille, entretient et dépanne ces différents appareils. Il collabore avec l’ingénieur dans les industries ou dans les entreprises commerciales de matériels frigorifiques. Il est appelé à travailler aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé.

Il exerce dans l’industrie (usines de production ou de fabrication), en agroalimentaire, dans des entreprises commerciales (grandes surfaces, laboratoires, transport frigorifique…), dans des établissements de santé (hôpitaux, cliniques…) , scolaires, sociaux, des espaces publics (administrations diverses, aéroport, gares…) mais aussi dans des immeubles d’habitation et chez des particuliers ou encore au sein de l’armée.

Appellations

  • Frigoriste
  • Technicien frigoriste
  • Technicien froid et climatisation
  • Climaticien
  • Monteur dépanneur frigoriste
  • Monteur en installations thermiques et climatiques

Les différentes compétences ou spécialités du technicien froid et climatisation

Cet expert des installations frigorifiques est souvent amené à travailler en chambre froide, il ne doit donc pas craindre les basses températures. Un métier interdit aux frileux !

Le technicien frigoriste doit faire preuve de perspicacité, de rapidité de décision et d’exécution dans le règlement des problèmes car des produits impliqués par la chaîne du froid sont souvent concernés. C’est un métier qui demande à être polyvalent : compétent pour assurer l’entretien préventif du matériel, localiser et diagnostiquer une panne, réparer, il doit aussi contrôler le fonctionnement de l’appareil après intervention. Il alterne entre les compétences d’un technicien de maintenance ou responsable maintenance en génie climatique et les qualités d’un dépanneur.

Il doit être capable de suivre avec rigueur des process logiques et méthodologiques et de s’adapter aux technologies et matériaux nouveaux. Le frigoriste doit connaitre et appliquer les règles de sécurité.

Circonstances et lieux de travail

frigoriste

Un frigoriste doit faire preuve de polyvalence

Le technicien frigoriste intervient auprès d’une clientèle de particuliers, d’industriels, d’entrepreneurs, de commerciaux ou d’administratifs et dans des lieux et des espaces très variés. Lorsqu’il travaille à l’élaboration et à la construction d’appareils frigorifiques, le frigoriste a des horaires réguliers. 

Il se déplace souvent pour faire de la maintenance préventive, il peut alors avoir des horaires plus irréguliers en raison de la soudaineté des interventions en urgence. L’été les interventions peuvent être plus fréquentes car les installations fonctionnent à plein.

Sécurité exigée pour le technicien frigoriste

En raison des produits chimiques utilisés pour l’exercice de son métier le technicien frigoriste doit avoir acquis une compétence technique notamment pour les installations utilisant des fluides frigorigènes fluorés ou naturels. Dans certains cas, il peut aussi être demandé de passer une formation pour obtenir une attestation d’aptitude à la manipulation des fluides frigorigènes de catégorie I, II, III, ou IV.

Intervenant dans plusieurs domaines (électricité, plomberie, froid industriel…) et dans des conditions variées (hauteur, extérieur…) le frigoriste devra posséder l’EPI correspondant à son type d’intervention. Les lieux d’intervention sont multiples pour ce technicien spécialisé dans la mécanique des fluides, le dépannage des installation en chaud comme en froid.

Outillages et matériaux utilisés

Le frigoriste intervenant dans de nombreux domaines (plomberie, électricité, froid…) il utilise une palette très large d’outils. Il devra donc détenir les EPI et les outils correspondant aux types d’intervention qu’il effectuera. Lors de manutention de charges importantes il peut être amené à utiliser des moyens de levage et de manutention (palan, chariot…). Pour les interventions en hauteur, il devra être former et posséder un équipement adapté (échelle, plate-forme, nacelle, échafaudage…) à ce type d’intervention et des EPI adaptés (harnais…).

climatisation

La clim : un mécanisme bien connu du frigoriste

Formation professionnelle pour devenir frigoriste ou climaticien

Pour devenir frigoriste et se former au métier, il est exigé d’avoir un diplôme de niveau CAP/BP (CAP installateur en froid et conditionnement d’air, installateur thermique ; BP monteur dépanneur en froid et climatisation, BP installateur, dépanneur en froid et conditionnement d’air, BP monteur en installations du génie climatique et sanitaire) ou Bac pro (technicien du froid et du conditionnement d’air, technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques).

Un Bac +2 techno STI2D énergies et environnement, un BTS MS maintenance des systèmes, option énergétique et fluidique ou un DUT GTE génie thermique et énergie sont des qualifications convenant à l’exercice de cette profession.

Avec de l’expérience ou une formation frigoriste complémentaire, il  peut espérer prendre des responsabilités en tant que chef d’équipe, chef d’atelier, gestionnaire des interventions, travailler en bureau d’études ou occuper un poste de technico-commercial chez un fabricant de matériel et d’installations frigorifiques.

Le salaire d’un frigoriste et les évolutions possibles

Un frigoriste touche entre le Smic et 1 700 € brut par mois en début de carrière. Le salaire d’un chef d’équipe est plus élevé. N’hésitez pas à vous renseignez sur les offres d’emploi de frigoriste auprès de nos agences…

Aucune offre d'emploi pour le métier Frigoriste (h/f)

e1c312cc7924b57a14f8aeda77236c2cyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy