Menu

Carreleur – Carreleuse

Carreleur

Description du métier du carreleur / poseur / dalleur / mosaïste

Le carreleur intervient après le maçon, lorsque le gros œuvre est terminé, il travaille sur des surfaces intérieures et extérieures, dans des bâtiments neufs ou dans le cadre de travaux de rénovation, il utilise des carreaux de céramique, de faïence, de marbre, d’ardoise ou de grès. Après avoir effectué un relevé précis du lieu de l’ouvrage, le carreleur prépare les supports des carreaux et trace les repères qui permettront le bon alignement, il découpe et pose les carreaux en harmonisant les formes et les couleurs.

Un carreleur se doit d’être rigoureux, précis, de travailler avec soin, patience, habileté et propreté pour réaliser un bon assemblage des carreaux. Il est indispensable d’avoir le goût du calcul et du dessin, une connaissance  dans les matériaux et les procédés ainsi qu’une sensibilité esthétique et un esprit créatif.

Par sa connaissance des produits disponible le carreleur peut aider et conseiller ses clients à choisir les matériaux, les motifs décoratifs selon la pièce et le style de vie des clients. Les qualités commerciales et relationnelles sont des atouts pour ce métier.

Appellations

  • Carreleur/euse mosaïste
  • Carreleur/euse-faïencier/ère
  • Dalleur/euse
  • Mosaïste
  • Mosaïste-poseur/euse

Les diverses compétences du carreleur et de la carleuse

Les compétences requises pour un gestionnaire de paie sont :

  • La maîtrise des outils informatiques, statistiques,
  • D’avoir une connaissance de la législation sociale et des règles spécifiques à l’activité,
  • L’efficacité à communiquer avec son environnement de travail, ses collègues et sa hiérarchie,
  • La maîtrise des bases comptables,
  • L’aptitude à se conformer aux objectifs de la production,
  • La maîtrise de l’anglais.

Un gestionnaire de paie doit savoir être :

  • Discret et respectueux sur la confidentialité,
  • Logique
  • Relationnel,
  • Indépendant,
  • Organisé.

Circonstances et lieux de travail du carreleur-mosaïste

Sécurité à respecter pour un carreleur

Toujours porter les équipements de sécurité, visite médicale à jour,

Voire surveillance médicale renforcée (aptitude au métier ; aptitude au travail en hauteur),

Attention à la manipulation des ciments :

  • Éviter tout contact direct entre la peau et le ciment frais,
  • Porter des gants adaptés (en nitrile ou en néoprène doublés de jersey),
  • Ne pas s’agenouiller sur du ciment frais,
  • Changer régulièrement de tenue de travail,
  • Après avoir manipulé du ciment, se laver les mains avec un savon neutre,
  • Utiliser des crèmes protectrices pendant et/ou après la manipulation de ciment,
  • Se doucher à la fin de la journée de travail,
  • Si du ciment frais entre en contact avec la peau ou avec les yeux, rincer à l’eau pendant 15 min

Information sur les risques amiante (mode opératoire, moyen de prévention, port d’équipements respiratoires)

Formation professionnelle pour devenir carreleur 

Les formations professionnelles pour devenir carreleur sont :

  • CAP carreleur-mosaïste ;
  • BEP techniques du gros œuvre du bâtiment ;
  • BP carrelage-mosaïque ;
  • Bac pro aménagement et finition du bâtiment ;
  • BM carreleur-mosaïste ;
  • BTS AFM aménagement finition ;
  • DMA décor architectural option décor du mur ;
  • BMS bâtiment

Salaire et évolutions du métier

Un carreleur débutant gagne le SMIC et peut évoluer en devenant chef carreleur, conducteur de travaux, chef de travaux (avec un BTS aménagement finition) ou chef d’équipe, avec de l’expérience et des bases en comptabilité et gestion  il peut s’installer à son compte en tant qu’artisan ou entrepreneur.

Passerelle vers d’autres métiers

Carreleur faïencier, carreleur mosaïste, marbrier, maçon carreleur, maçon finition, maçon chape

928c64deda91a24858d5eb68ec869cb8kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk